DEFAULT

8 comments

    User
    Kagam
    Reply

    Mais petit à petit, et grâce à la magie du polaroid, ils ont rapidement visualisé ces clichés comme on les voit aujourd’hui, 40 plus tard: comme la révérence de Bianchi pour tout ce que le mouvement queer à de tendre, de joueur et de joyeux, d’intime et d’amour.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *